Essai clinique du Kynurenine pour l’EM / SFC

L’Open Medicine Foundation est heureuse d’annoncer son soutien au lancement d’un essai clinique visant à comprendre les perturbations potentielles du métabolisme du tryptophane et à tester les avantages du traitement des personnes atteintes d’EM/SFC par la kynurénine. La kynurénine est naturellement produite dans l’organisme, et constitue un métabolite clé dans le métabolisme du tryptophane. Elle joue plusieurs rôles dans le système immunitaire et l’inflammation. L’essai clinique sur la kynurénine sera mené au centre de recherche collaboratif sur l’EM/SFC de l’université d’Uppsala, sous la supervision du Dr Jonas Bergquist. L’OMF a apporté son soutien pour lancer cette recherche dans une étude croisée randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo. Le but de l’étude est d’évaluer si la kynurénine est directement liée à la gravité des symptômes des patients atteints d’EM/SFC.

Les participants seront randomisés pour recevoir soit de la kynurénine soit un placebo pendant une période de trois mois, puis, après une période d’élimination, les patients passeront à trois mois supplémentaires de kynurénine ou de placebo dans le cadre d’un protocole croisé. Ce modèle ne nécessite pas de contrôles sains et vise plutôt à déterminer si la supplémentation en kynurénine présente un avantage quelconque par rapport au placebo chez les personnes atteintes d’EM/SFC. Les principaux paramètres de l’étude seront les effets de la supplémentation en Kynurénine pour améliorer les troubles cognitifs (“brouillard cérébral”), la mémoire et les maux de tête. Les patients seront également invités à enregistrer leur activité en utilisant des capteurs portables.

Actuellement, de nouvelles méthodes ont été développées sous la direction du Dr Bergquist pour mesurer les voies métaboliques pertinentes pour la Kynurénine. Ces nouvelles méthodes sont utilisées pour identifier 20 personnes atteintes d’EM/SFC qui ont une faible teneur en kynurénine dans le plasma à partir d’un échantillon de plus de 100 personnes. Cette méthode sera également utilisée pour surveiller les effets métaboliques de la supplémentation en kynurénine pendant l’essai.

L’étude de ces caractéristiques améliorera notre compréhension de l’EM/SFC et cet essai clinique pourrait déboucher sur de nouvelles options thérapeutiques pour les personnes atteintes d’EM/SFC.

Cet essai clinique pourrait déboucher sur de nouvelles options thérapeutiques pour les patients atteints d’EM / SFC